Logo Officiel de PROCOM PROCOM

Programme d'Appui à l'Emploi et à l'Intégration Régionale

Programme de l'Union européenne en appui au secteur privé malgache

Deuxième édition de la Table Ronde Economique Madagascar-Union européenne – TRE 2016

Contexte

L’Union européenne est particulièrement engagée dans le soutien au Dialogue Public‐Privé (DPP). La Table Ronde Economique Union européenne – Madagascar (TRE) constitue un cadre de facilitation de ce dialogue. L’objet est de discuter entre le Secteur Public et Secteur Privé des problèmes liés à l'environnement des affaires à Madagascar, mais aussi et surtout d’en trouver les solutions en vue d’une relance de l’économie et de pouvoir attirer les investissements étrangers.

Le Programme d'Appui à l'Emploi et à l'Intégration régionale ou PROCOM, financé par l’Union Européenne (UE), convaincu de la nécessité d’un tel dialogue, appuie sa mise en œuvre afin d’améliorer son efficacité. La 2èmeédition de la table ronde économique, TRE 2016, s’est tenue le 13 mai 2016 à l’Hôtel Carlton Anosy. Les thèmes principaux du débat ont concerné « le cadre des investissements » et « l’intégration régionale et l'Accord de Partenariat Economique (APE) ».

Données resumées du projet :

Bénéficiaire : Secteur privé - Administration - PTF Durée : 1 mois
Contrat n° : TRE 2 Localisation Madagascar
Budget : Total : 100 % PROCOM EUR
Contribution PROCOM : 100 % PROCOM EUR
Secteurs : Tous secteurs

Objectif

Objectif global :

Renforcer les capacités du secteur privé à se développer de manière inclusive et être plus compétitif sur les marchés national, régional et international.

Objectifs spécifiques :

Rendre efficace les dialogues public-privé et privé-privé. Plus précisément, apprécier les avancées depuis la 1èreTRE et les Assises de la PME en 2015, et de débattre d’autres points essentiels au développement du pays, à savoir « le cadre des investissements » et « l’intégration régionale et les APE ».

Méthodologie

Elaboration d’une note de cadrage destinée à nourrir les réflexions et à faciliter les échanges. Ce document fait état des contraintes de développement du secteur privé tant sur le plan économique que juridique et donne des pistes d’action pour améliorer l’environnement des affaires à Madagascar. Il présente également les avancées réalisées par l’administration centrale en termes de mise en œuvre des mesures préconisées par la plateforme du secteur privé lors de la 1ère TRE et des Assises PME.

Mobilisation de l’ensemble des parties prenantes : investisseurs potentiels européens et des opérateurs économiques étrangers et malgaches, des représentants de l'Administration, et des partenaires techniques et financiers actifs dans le secteur. Cette mobilisation des parties prenantes vise leur collaboration et leur contribution dans l’amélioration du climat des affaires à Madagascar.

Résultats attendus

Résultat 1 : Pour la thématique « Le cadre des investissements », sont débattus :

  • Le financement des entreprises et le climat des investissements ;
  • Comment optimiser les services de GASY NET pour améliorer la facilitation des échanges ;
  • Les avancées dans le domaine de la justice commerciale ;
  • La problématique des investissements à Madagascar, vue par un fond d’investissement mauricien

Résultat 2 : Pour la thématique « Intégration régionale et APE », sont débattus

  • Les APE ;
  • L’offre d’accès au marché de Madagascar : classification des biens, pourquoi ce choix ?;
  • Les avantages des APE pour le secteur textile ;
  • Comment renforcer la compétitivité des entreprises au niveau régional ?

Résultat 3 : Des recommandations sont formulées par le Secteur Privé


Réalisations

La deuxième Table‐Ronde Economique a permis de traiter plusieurs sujets touchant le cadre des investissements, l’intérêt des différents accords régionaux et la compétitivité des entreprises à Madagascar. Un des points saillants de la rencontre a été la volonté politique affichée par le Gouvernement, représenté par trois ministres et plusieurs conseillers de la Présidence, de proposer des solutions concertées en ce qui concerne le processus de réformes nécessaires pour une relance économique efficace.

Plusieurs recommandations importantes au titre de recommandations générales ont été émises :

  • L’évitement de l’éparpillement tout en focalisant les efforts sur des pistes opérationnelles réalistes.
  • L’opportunité de renforcer les capacités du secteur privé et du secteur public pour valablement contribuer à l’amélioration du climat des affaires.
  • La poursuite des discussions DPP sous d’autres plateformes de type sectoriel.

Au titre de recommandations particulières, ont été formulés

  • La mise en place de programmes de communication et d’appui pour une meilleure appropriation par le secteur privé (dont les PME), des avantages tirés de ces différents accords régionaux et de partenariat économique ainsi que des outils de mise à disposition des fonds qui leur sont dédiés.
  • Le développement de programmes de renforcement de capacités des entreprises en vue de conserver ou d’atteindre une compétitivité à l’international.
  • La réactivation du Conseil National du Tourisme.
  • Le renforcement du rôle du centre d’Arbitrage et de Médiation de Madagascar (CAMM).
  • L’adhésion de Madagascar à l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA).
  • La prise en compte du volet social dans tout développement d’entreprise par une plus grande considération des ressources humaines.