Logo Officiel de PROCOM PROCOM

Programme d'Appui à l'Emploi et à l'Intégration Régionale

Programme de l'Union européenne en appui au secteur privé malgache

Etude d’identification des Chaînes de Valeur porteuses à l’Exportation à Madagascar et analyse approfondie de la Filière Tourisme

Contexte

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet PROCOM (Programme d'appui à l'Emploi et à l'Intégration Régionale), et en vue de la mise en œuvre du Projet PADEIR (Programme d’Appui au Développement des Exportations et à l’Intégration Régionale), le consortium AECOM a lancé une étude visant à mieux appréhender à la fois les potentiels de croissance et de création d’emplois de Madagascar, mais également le niveau de compétitivité des chaînes de valeurs de quelques secteurs phares d’exportation (Tourisme, Textile, TIC/e-commerce).

Données resumées du projet :

Bénéficiaire : Le secteur du tourisme Durée : 01 mois
Contrat n° : Tourisme Localisation Madagascar
Budget : Total : 100 % PROCOM EUR
Contribution PROCOM : 100 % PROCOM EUR
Secteurs : Tourisme

Objectif

Objectif global :

L'objectif de l’intervention est de renforcer les capacités du secteur privé à se développer de manière inclusive et être plus compétitif sur les marchés national, régional et international.

 

Objectifs spécifiques :

L’objectif particulière est de faciliter et de sécuriser les transactions commerciales des MPME  au plan national et sur les marchés régionaux et internationaux. Plus spécifiquement, l’intervention vise à :

  • Apporter une analyse globale de la situation économique de Madagascar répondant au Template « Supporting Job Creation and Economic Growth in Africa – Jobs and Growth Compact for Madagascar », fourni par la Délégation de l’Union européenne à Madagascar
  • Identifier et analyser trois Chaînes de Valeur porteuses à l’Exportation à Madagascar dont la Filière Tourisme selon la grille d’analyse des Chaînes de Valeur présentée dans le cadre du Template  « Supporting job creation and economic growth in Africa – Jobs and Growth Compact for Madagascar », fourni par la Délégation de l’Union européenne à Madagascar
  • Fournir une analyse approfondie de la Filière Tourisme en support à la formulation du PADEIR.

Méthodologie

La méthodologie du Cabinet ayant réalisé l’étude comprend trois phases

Phase 0 : Cadrage et lancement de la mission

  • Etape 1 : Réunion en interne des consultants
    • La portée et l’étendue de la mission sont partagées à toute l’équipe de la mission
    • Tous les membres de l’équipe de la mission sont mobilisés
    • Le calendrier de la mission est établi et validé par tous les membres de l’équipe
    • La collecte de données est planifiée
  • Etape 2 : Réunion de démarrage
    • Les attentes des commanditaires sont précisées
    • La méthodologie de travail et le calendrier de la mission sont validés par les commanditaires
  • Etape 3 : Préparation de l’intervention
    • Les outils de collecte de données sont élaborés

 

Phase 1: Réalisation de l’approfondissement de la chaîne de valeur

  • Etape 1 : Revue documentaire
    • Les documents nécessaires pour l’analyse de la filière sont collectés et disponibles.
    • Les informations recherchées pour le remplissage de la grille d’analyse des chaînes de valeur sont obtenues.
  • Etape 2 : Réalisation des entretiens
    • Les personnes à approcher sont identifiées et contactées
    • Les entretiens ont permis d’obtenir les informations clés pour le remplissage de la grille d’analyse des chaînes de valeur
  • Etape 3 : Compilation et analyse des données
    • Tous les éléments d’entrée pour le remplissage de la grille d’analyse sont obtenus.

 

Phase 2 : Réalisation du rapport et restitution

  • Etape 1 : Rédaction du rapport préliminaire suivant le modèle du tableau en annexe du JGC
    • Les éléments d’informations et d’analyses sont agencés correctement dans la grille d’analyse des chaînes de valeur
    • Une première version de la grille d’analyse est effectuée et envoyée aux commanditaires
  • Etape 2 : Restitution du rapport préliminaire
    • Une réunion de restitution pour discuter des détails et des remarques sur la première version de la grille d’analyse est effectuée
    • Les remarques des commanditaires sont notées
  • Etape 3 : Elaboration du rapport final
    • Les commentaires, les remarques et les avis des commanditaires sont intégrés dans le rapport final
    • Le rapport final est validé.

Résultats attendus

Résultat 1 : L’ensemble des contraintes propres à la Filière Tourisme à l’exportation à Madagascar est défini et couvre notamment l’examen de l’environnement des affaires et du climat des investissements (politique gouvernementale, difficultés d’accès au foncier et aux financements, déficit d’infrastructures notamment en énergie et transport)

Résultat 2 : L’analyse permet de compléter de manière efficace l’annexe relative aux chaînes de valeur identifiées dans le cadre du Jobs and Growth Compact (JGC) fourni par la Délégation de l’Union européenne à Madagascar

Résultat 3 : L’analyse des chaînes de valeur porteuses permet d’approfondir la Filière Tourisme en support à la formulation du PADEIR.


Réalisations

L’analyse globale de la situation économique nationale du secteur tourisme a été faite. L’étude a permis de mettre en exergue que la chaine de valeur tourisme de Madagascar est caractérisée par l’existence de :

  • 715 infrastructures d’hébergement et de restauration offrant en tout 25.272 chambres et 2.220 couverts avec une croissance de 15%, par rapport à 2015. 1.475 Entreprises de Voyage et de Prestations Touristiques (EVPT). Les Tours Opérateurs (T.O) ne cessent d’augmenter en nombre chaque année (+7% par rapport à 2015).
  • D’autres prestataires touristiques présents, les loueurs de voitures et de véhicules de transports (Quads, motos, SSV, scooters de mer etc.), les centres de loisirs maritimes (centres de plongée, jeux nautiques etc.).
  • 523 guides touristiques recensés et agréés depuis 2014.
  • 08 compagnies aériennes longs et moyens courriers; 10 compagnies privées pour des vols domestiques à la demande.
  • 05 ports maritimes internationaux: Toamasina, Taolagnaro, Nosy Be, Mahajanga et Toliara. 02 ports à vocation régionale sont des points de départ vers des destinations touristiques : Ankify pour relier Ambanja – Nosy Be et Soanierana Ivongo pour relier Soanierana Ivongo – l’île de Sainte Marie.
  • De différents fournisseurs d’intrants nécessaires au bon déroulement des services : alimentation, communication, énergies, finances.
  • D’entreprises de loisirs et de dépenses touristiques : parcs et réserves, ateliers et boutiques d’artisanats, les créateurs et vendeurs d’articles souvenirs, boites de nuit, salles de cinéma, entreprises de bien-être et de remise en forme.
  • Des acteurs dans le domaine de la sécurité : assurances, entreprises de sécurité des biens et des personnes, Ministère de la sécurité publique.
  • Des organismes de promotion : Office National du Tourisme (ONTM) et les 22 Offices Régionaux du Tourisme (ORT), les groupements professionnels et la Confédération du Tourisme de Madagascar (CTM)
  • Des établissements et des personnes ressources en termes de formation professionnelle, des cabinets et bureaux d’études, des ONG.
  • Des populations locales vivant en périphérie des sites touristiques. D’une part, elles participent à l’approvisionnement en produits agricoles des hôtels et restaurants et, d’autre part, elles contribuent de près ou de loin au développement des visites, tout en valorisant leur culture et l’artisanat traditionnel.

-          05 circuits touristiques principaux :

  • Le circuit numéro 1 – La route du Sud (Merveilles de la Nature) : Antananarivo – Antsirabe – Fianarantsoa – Isalo – Toliara – Antananarivo.
  • Le circuit numéro 2 – L’Ouest (Merveilles de Madagascar) : Antananarivo – Antsirabe – Morondava – Allée des baobabs – Tsingy du Bemaraha – Antananarivo.
  • Le circuit numéro 3 – Le Nord (Iles du Paradis et la Côte des épices) : Antananarivo – Antalaha – Sambava – Antsiranana – Nosy Be – Antananarivo.
  • Le circuit numéro 4 – L’Est (Découverte de la jungle) : Antananarivo – Fianarantsoa – chemin de fer à Manakara – Canal des Pangalanes – Toamasina – Maroantsetra – Sainte Marie – Antananarivo.
  • Le circuit numéro 5 – L’extrême Sud (Les épineux) : Antananarivo – Taolagnaro – Itampolo – Toliara –Morombe – Antananarivo.

Le potentiel et les contraintes de la chaîne de valeur ont été étudiés. Des exemples d'actions opérationnelles à entreprendre pour lever ces contraintes ont été ainsi formulés.