Logo Officiel de PROCOM PROCOM

Programme d'Appui à l'Emploi et à l'Intégration Régionale

Programme de l'Union européenne en appui au secteur privé malgache

Présentation Générale De PROCOM

Le Programme d’Appui à l’Emploi et à l’Intégration Régionale PROCOM est un programme de l’Union européenne visant à appuyer le secteur privé malgache au travers du renforcement des capacités des organisations intermédiaires et du développement des services à la PME. Doté d’un budget total de 8 millions EUR, le programme est d’une durée totale de 5 ans et sa période opérationnelle s’achèvera le 19 mai 2019.

Le programme se décline en trois composantes

Composante 1 :

Le renforcement des capacités des organisations intermédiaires et le développement du dialogue privé-privé afin de renforcer l’efficacité du dialogue public-privé.

Les organisations intermédiaires (OI) sont renforcées pour agir de levier de changement et de compétitivité

Les actions envisagées se répartissent entre 2 objectifs :

  • Actions visant à renforcer les OI : formation du personnel, création ou amélioration de leur site internet, acquisition de matériel en vue de réaliser une activité, amélioration de la communication & visibilité
  • Actions visant à renforcer les OI dans la définition d’une une stratégie d’autonomisation financière et l’offre de services payants à leurs membres

  • Organisation de réunions au sein du secteur privé afin de nourrir le dialogue public-privé
  • Conduite d’études à la demande du secteur privé
  • Appui pour faciliter le positionnement du secteur privé ou l’élaboration de recommandations, défense auprès du gouvernement

Composante 2 :

Le renforcement de la compétitivité des entreprises au travers du renforcement de la compétence des entreprises (formation en gestion, en techniques commerciales et de marketing, etc.), d’un appui à l’accès au financement ainsi que de l’amélioration des capacités de transformation et de conditionnement des MPME, en ce compris l’acquisition de matériel mutualisé.

Les capacités techniques, managériales et commerciales des MPME sont renforcées

Les actions envisagées se répartissent entre 4 objectifs :

  • Diagnostic des besoins dans les secteurs choisis, tenant compte des études déjà financées par les autres bailleurs de fonds et des partenaires techniques et financiers
  • Formation de formateurs
  • Formations techniques dans l'artisanat, les BTP, l'agroalimentaire, le tourisme, le textile
  • Compagnonnage/apprentissage
  • Appui à la réflexion sur le financement pérenne de la formation professionnelle

  • Formation de base (gestion, techniques commerciales de base...)
  • Formation en gestion (comptabilité, formalisation, établissement de business plan et projets bancables, plan de restructuration, association d'entreprises -grappes, clusters-...)
  • Formations commerciales (politique de produits et de prix, distribution, labels, emballage marketing, recherche des marchés, techniques marketing, techniques de prospection, techniques d'exportation)
  • Formation des consultants d'entreprise (formation de formateurs)
  • Appui à la réflexion sur le financement pérenne de ces appuis

  • Appuyer les entreprises qui présentent des dossiers en vue d'un financement (business plan)

  • Evaluation de projets pour le financement d'équipements à des groupements de producteurs ou collecteurs pour la création ou la réhabilitation d'unités de transformation/conditionnement dans l'agro-alimentaire et l'artisanat notamment.

Composante 3 :

Un appui pour un meilleur accès à l’information sur les marchés et la recherche de nouveaux débouchés au niveau national, régional et international. Le pendant de cette recherche de nouveaux débouchés n’est autre que l’amélioration de la qualité à travers la certification des MPME, l’adéquation de la production aux normes en vigueur, la création de labels (bio, commerce équitable) ou encore la création d’IGP. Cet appui se double également d’une intervention pour améliorer l’infrastructure de contrôle qualité et l’accréditation.

Les transactions commerciales des MPME sur le marché national, régional et international sont facilitées et sécurisées

Les actions envisagées se répartissent entre 4 objectifs :

  • Mise en place d'un service de veille informationnelle sur le marché local au sein des CCI
  • Mise en place de points info dans les Chambres de Commerce, d'Agriculture, de Métiers
  • Etudes de marchés (opportunités d'export et impact APE-I)
  • Production de notes d'information et d'analyse (APE-I ; Normes, marchés, etc.)
  • Appui pour la diffusion des informations au niveau du secteur privé
  • Vulgarisation de l'Accord de partenariat Economique Intérimaire
  • Mise en ligne payante d'informations spécifiques

  • Création et mise à jour de base de données acheteurs/vendeurs/producteurs/partenaires au sein CCI et ITBM
  • Etude pour l'ouverture de bureaux dans l'UE, et dans la région (Océan Indien, Afrique du sud) et en Asie (faisabilité et pérennisation)
  • Appui à l'ouverture de bureaux
  • Promotion/mission commerciales/participation/organisation de foires, salons
  • Action de suivi commercial (opérateurs ayant participé aux salons et premières contacts commerciaux avec des importateurs étrangers)

  • Sensibilisation à la qualité et au coût de la non qualité en ce qui concerne les normes obligatoires
  • Appui à la démarche qualité
  • Appui à la certification des MPMEs
  • Vulgarisation, diffusion, sensibilisation aux normes volontaires commerciales, aux labels (bio, commerce équitable) ou aux IGP
  • Appui à la création de labels
  • Appui à la mise en place d'IGP (cf travaux de Qualireg)
  • Appui à la certification des entreprises exportatrices via une démarche qualité et la mise en conformité
  • Appui aux certifications de qualité (ISO, Bio, commerce équitable...)

  • Appui aux laboratoires pour leur permettre d'effectuer les principales analyses demandées par les opérateurs
  • Appui à l'accréditation


Le programme est commandé par la demande ce qui signifie qu’il appartient aux organisations intermédiaires de saisir l’unité de coordination du programme afin d’exposer leurs besoins et ceux de leurs membres et de définir conjointement une stratégie d’intervention.


Sept secteurs d’activité sont ciblés de façon prioritaire pour les interventions de PROCOM :

agro-industrie artisanat textile tourisme tics batiment et travaux publics (pme) mines (pme)

Les résultats escomptés

Les résultats attendus du programme se déclinent en 3 parties :

Résultat 1 :

Les organisations intermédiaires (OI) sont renforcées pour agir de levier de changement et de compétitivité, avec pour sous section :

  • Les OI sont renforcées comme levier de changement, et les dialogues privé-privé et public-privé sont plus efficaces.
  • Les OI sont renforcées comme levier de compétitivité et elles disposent des moyens/outils pour renforcer la compétitivité des entreprises de manière efficace, durable et cohérente.

Résultat 2 :

  • Les capacités techniques, managériales et commerciales des MPME sont renforcées.

Résultat 3 :

  • Les transactions commerciales des MPME sur le marché national, régional et international sont facilitées et sécurisées.